Carte du monde DIY en bois de palettes

Carte du monde DIY en bois de palettes | La boite DIY

Carte du monde DIY en bois de palettes

Carte du monde DIY

Salut tout le monde!! Je suis un peu une passionnée du voyage et chaque fois que je vois des cartes du monde sur bois ça m’interpelle vraiment beaucoup. Mes deux passions réunies! J’avais déjà fait une carte du monde, mais sur un plaqué de bamboo. Là, j’ai eu envie de faire une carte du monde DIY… en bois de palette! Question de réutiliser le vieux bois que j’ai chez moi et qui traine déjà depuis… 2 ans?

Donc je vais vous montrer étape par étape comment faire si vous voulez vous-même essayer.  C’est un projet qui se fait en une journée.  Disons que bien bien concentrée probablement que ça prend environ 4-5 heures, un peu plus si tu n’as pas d’outils électriques (sableuse, drill). (tu peux d’ailleurs te procurer le kit parfait de départ d’outils ici, si jamais tu veux commencer quelque part! : https://laboitediy.com/produit/kit-doutils-de-depart/

Matériel :

  • 5 planches de bois de palettes
  • 2 petites traverses de bois (environ 15 pouces de long)
  • 10 vis de 1’’
  • 2 teintes de teintures au choix
  • Peinture blanche ou noire (en fonction de la couleur de la teinture, pour que ça ressorte bien)
  • Crayon à mine (et une aiguisoir…)
  • Papier calque transparent

Outils:

  • Drill (ou tournevis)
  • Mèche 3/32
  • Embout à tête carrée
  • Éponge pour la teinture
  • Pinceau pour la peinture
  • Sableuse orbitale
  • Papier sablé à sableuse, grain 60
  • Masque pour la poussière
  • Coquilles pour les oreilles
  • Lunettes de protection

Étape 1

Aligner les morceaux de palettes à ton goût.  Dans mon cas j’ai eu un peu de tétris à faire parce que les planches n’étaient pas super droites alors il fallait trouver la combinaison qui laissait le moins d’espace entre les planches.

Étape 2

Couper les traverses si elles ne sont pas déjà de la bonne longueur.  Le fait d’utiliser des petits morceaux de bois comme ça va permettre de mettre un système d’accroche facilement et être capable de l’accrocher au mur avec un clou ou deux, comme une toile.

Étape 3

Pré-perçer les traverses.  Comme c’est des petits morceaux de bois, juste insérer une petite vis risque de les faires fendre. J’ai utilisé une mèche 3/32.

Pour éviter de passer tout droit, voici ma petite astuce :

ASTUCE 1 – éviter de percer trop profond

Quand, comme moi, vous faites vos bricolages à même le plancher, vous allez certainement vouloir éviter de percer dans votre plancher de bois franc.  En plus, c’est pas super cute de percer bord en bord de son projet et de voir un trou du côté visible.  Alors pour éviter ça, si tu ne travailles pas avec un pressdrill sur lequel sur peut contrôler la profondeur du trou, tu peux te faire un guide sur ta mèche avec du tape.  Tu mesures la profondeur max à laquelle tu veux aller et tu mets un morceau de tape à cette profondeur là sur ta mèche! Simple comme bonjour et ça évite les petites erreurs d’inattention. 

Ensuite, j’ai utilisé des vis de 1’’ pour me rendre à mon bois de palettes, sans non plus passer à travers. Tout dépend du bois que vous utiliser pour vos traverses, il vous faudra adapter la longueur de vos vis.

Étape 4

Sabler le bois! Comme c’est du bois de palette, il a vraiment eu besoin d’un bon coup de sablage.  Il était sale et vraiment plein de potentiel d’échardes.  J’ai utilisé ma sableuse orbitale avec un grain de 60.  Normalement, pour une finition plus délicate, j’aurais commencé par du 60, j’aurais ensuite donné un petit coup de 80, et fini avec du 120 (même 220 si on fait quelque chose de très précis) mais comme le but c’est que ça ait l’air rough, j’ai arrêté après le 60.

Au niveau sécurité, je recommande fortement de porter des coquilles pour sabler.  Même sans être dans une pièce fermée, c’est assez fort comme son ce que la sableuse fait.  Aussi, ne faite pas uniquement confiance au petit sac de poussière sur la sableuse, vous devriez vraiment porter un masque pour la poussière, surtout pour du vieux bois de palettes plein de poussières.  Et finalement, je porte toujours des lunettes de protection même si je ne risque pas d’avoir un gros morceau qui me revole dans l’œil simplement pour éviter la poussière.  Voici mon astuce pour pouvoir sabler sur mon balcon en avant, et m’éviter de tirer 100 pieds de rallonges à partir de l’intérieur de ma maison (j’aime mieux que la porte soit fermée pendant que je sable et une rallonge tirée de l’intérieur m’empêcherait de fermer la porte, tsé!)

 

ASTUCE 2- Générer du courant, même dehors

Je préfère sabler à l’extérieur de ma maison pour éviter de mettre de la poussière partout.  Mais je n’ai pas de prise à l’avant de ma maison.  Par contre, j’ai une lumière, et avec ce petit bidule, tu peux utiliser l’électricité de la lumière pour des appareils électriques! Si c’est pas génial ça!

 

Étape 5

Teindre le bois.  Moi j’ai décidé d’utiliser deux teintes de teinture parce que je trouvais que ça faisais beau mais ça pourrait être une seule couleur.  Donc pour la teinture, je me mets des gants chirurgicaux parce que ça tâche pas mal mine de rien.  J’utilise une éponge à teinture qui vient dans un beau petit kit au rona (https://www.rona.ca/fr/trousse-de-teinture).  Tu mets un peu de teinture sur ton éponge et tu étends. C’est vraiment important d’étendre le plus possible la teinture parce que si elle s’accumule ça fait des tâches.  J’aime beaucoup la teinture SamaN (https://www.rona.ca/fr/teinture-dinterieur-pour-bois–saman–7264035–2) Je trouve qu’elle s’étend facilement, laisse peu de traces et ne sent pas fort.  Dans mon cas, comme la teinture était plutôt foncée, une seule couche a suffit.

 

Étape 6

Faire le dessin de la carte du monde.  J’ai acheté ma carte du monde au Canadian Tire et j’ai acheté du papier calque au Micheals.  Comme ce sont des feuilles 8 ½ par 11’’, j’ai du fait un peu de bricolage avec du ruban adhésif pour former une feuille assez grande pour aller par dessus ma carte.

Ensuite, tu t’installes par dessus la carte et tu traces la carte.  Il faut quand même faire des lignes épaisses.  Retourne ton morceau de papier transparent et repasses par dessus tes lignes avec le crayon, encore une fois en faisant des lignes épaisses.  Tu viens de créer un papier « carbone » en quelque sorte.  Donc en remettant la carte du bon côté, si tu déposes ça sur le bois, en traçant encore une fois avec le crayon par dessus les lignes, le plomb du crayon se transfère sur le bois, faisant ainsi les traces que tu pourras suivre avec la peinture.  Tu peux voir sur la dernière photo, c’est subtile mais on voit bien le tracé de crayon!

Étape 7

La peinture.  Cette étape n’est pas très compliquée.  Tu prends un

 

pinceau et tu dessines la carte du monde avec ta peinture.  J’ai choisi la peinture blanche parce que ma teinture était assez foncée mais sur un fond plus pâle du noir serait plus approprié.

Étape 8

La finition.  J’ai utilisé un vernis satiné (c’est-à-dire pas lustré) que j’ai vaporisé sur le bois.  Ça permet de sceller la peinture.  Honnêtement, si je n’en avais pas eu chez moi, je pense que je n’en aurais pas mis et que tout se serait très bien passé quand même, hihi! On peut voir le vernis que j’ai choisi sur la photo un peu plus haut où on voit mes produits de teinture

Maintenant que le projet est fini, je regrette de devoir le donner en cadeau parce que… je l’aime beaucoup trop ahah!! Mais c’est la joie du DIY, être fier de ce qu’on fait et je suis sûre que l’amie à qui je compte le donner sera ultra contente!!

Si vous avez des questions sur le projet ou que vous voulez m’envoyer vos carte du monde DIY, je serais très heureuse de voir ça : laboitediy@gmail.com

Avatar
Mijanou Colbert
laboitediy@gmail.com
No Comments

Post A Comment